Témoignage de Martine d’Astier, directrice de la Fondation Lartigue

actu_une_Lartigue
12 novembre 2015 | Projets

Martine d’Astier est directrice de la Donation Jacques Henri Lartigue, chargée de la conservation, de l’inventaire, de la gestion et de la mise en valeur de l’œuvre photographique de Jacques Henri Lartigue.

Comment avez-vous rencontré TRIBVN ?

Notre première collaboration date de 1997 et a duré jusqu’en 1999. Nous avons travaillé ensemble pour l’acquisition numérique (Haute Définition et Basse Définition) des 135 albums originaux de Jacques Henri Lartigue (soit 14 423 pages) d’un format 53×37 cm à l’italienne. Un banc de repro créé pour cette tâche a été installé sur place. En effet, le grand format et la fragilité de ces albums reliés nécessitait une ingéniosité exceptionnelle pour ce travail de plusieurs mois.

Tribvn assure depuis le contrôle des CD et la migration des données si nécessaire (2006 et 2011).

Cette année, en 2015, Tribvn a aussi fait l’acquisition numérique de 2 200 négatifs sur verre pour la conservation et dans le cadre d’une étude sur le format 6×13 panoramique dans l’œuvre de Lartigue. Nous avons trouvé chez Tribvn une compétence et un appui pour chaque phase de ce travail (changement de pochettes, numérisation de documents autour de ce sujet, etc).

Que vous a apporté TRIBVN ?

Ce que nous apprécions particulièrement, c’est que nous pouvons poser des questions, trouver des conseils avisés. Chaque prestation est personnalisée, adaptée à la structure et chaque problème peut être résolu.

En savoir plus sur la Donation Lartigue : www.lartigue.org